Week-end à 1000

9acc78c3f497a297d9a76e33e62e0346

Hello tout le monde,

Je suis ravie de vous retrouver pour vous présenter la nouvelle édition du challenge « Week-end à 1000 » organisé & créé par Lilibouquine. Le principe de ce challenge est plutôt simple : il faut atteindre les 1000 pages en un week-end. J’apprécie beaucoup ce challenge parce qu’il nous permet de prendre du temps pour lire, cela nous oblige à se poser & se consacrer à notre passion. En plus, cela permet de savoir si on est capable d’atteindre cet objectif dans un délai assez court car le challenge commence vendredi à 19h & se termine le dimanche à 00h. A ce moment-là, on fait les comptes pour savoir si on a réussi ou non.

Beaucoup de lecteurs sélectionnent les titres qu’ils vont lire pendant ce week-end mais malheureusement je ne fonctionne pas trop ainsi :-/ J’ai toujours choisi mes lectures au feeling et surtout selon mon état d’esprit 😉 Cette fois-ci, je me suis dis que je vais me préparer quelques titres ainsi je verrais si je peux tenir mes engagements LOL La liste que je vais donc vous présenter risque fortement de ne pas être la définitive 🙂

Peach Girl de Miwa Ueda (tome 11 à 18 ➽ 170 pages chaque tome)

Les étoiles de Noss Head #1 Vertige de Sophie Jomain (489 pages)

Vampire Nation #1  Riker de Larissa Lone (336 pages)

Si j’arrive à me tenir aux titres que j’ai sélectionné, je devrais largement réussir mon challenge mais comme je ne suis jamais à l’abri d’un changement d’avis on verra bien XD

[BOX] Once upon a book – Vacances

1908121_1620754381535503_703876277919209976_nHello tout le monde,

On se retrouve pour un nouvel article sur la box livresque de Once upon a book. Je viens tout juste de la recevoir donc vous avez un article ultra frais 🙂 Je crois que maintenant vous connaissez le principe de cette box, je n’ai pas besoin de vous en parler à nouveau ? Si vous ne savez pas comment cela fonctionne, je vous renvoie sur les deux précédents articles présentant les box reçues.

Le thème de cette box était les vacances ! Un thème frais & de circonstance ! J’étais super curieuse de voir le colis arrivé pour découvrir ces nouvelles lectures. La liste proposée était super sympa, j’avais trouvé des titres plaisants donc encore plus impatiente de la recevoir.

Voici ce que j’ai reçu :

 20150728_141738

Pour cette nouvelle box, les filles ont choisi un joli papier crépon jaune qui nous rappelle le soleil, la plage. Voir ce beau papier en ouvrant le carton, cela donne le sourire. J’imagine tout de suite les cocktails très colorés, la chaleur, le bruit de la mer. Le jaune est vraiment une couleur que j’associe aux vacances. C’était une très bonne idée ! On ne va pas discuter pendant des heures de ce beau papier 🙂 On va découvrir les livres que les filles ont sélectionné.

20150728_141848

Je suis désolée mais ma photo est assez floue :-/ je tremble comme une malade quand je fais des photos LOL En petits « surplus », j’ai eu le droit à deux barres céréales. J’aime beaucoup ce genre de gourmandises. J’ai eu aussi deux petits sachets de tisane, très bien choisis 🙂 On a eu Mandarine/Groseille et Abricot/Pêche/Goyave. Le premier, je ne le connaissais pas du tout et je suis curieuse de le boire. Le second, je le connaissais car c’est le mélange préféré de mon homme. Il était d’ailleurs très heureux d’avoir un sachet en plus pour sa réserve XD

En plus, j’ai eu trois titres 🙂 :

La cuisine des vacances (un livre de cuisine sur le thème de la box. je suis super surprise de l’avoir reçu car c’est une bonne idée, il y a plein de petites recettes faciles à faire selon les divers repas de la journée. franchement super heureuse de l’avoir reçu. la présentation avec cette cabine de plage me rappelle trop les maisons de Costa Nova au Portugal ❤ )

Irrésistible alchimie de Simone Elkeles (un roman que j’ai déjà lu en grand format, ma sister me l’avait prêtée & j’avais vraiment adoré ! malheureusement le livre étant à ma sœur, je ne l’avais pas à la maison & je le voulais vraiment beaucoup. c’est le tome que je préfère dans la trilogie des frères Fuentes. je remercie beaucoup les créatrices de la box qui m’ont fait cette belle surprise *-*)

L’hôtel des souvenirs #1 Un parfum de chèvrefeuille de Nora Roberts (et… sans surprise, un nouveau Nora Roberts… j’aime vraiment cette auteure enfin plutôt sa saga Lieutenant Eve Dallas mais même si les créatrices cherchent à nous faire plaisir en choisissant dans nos WL, je suis lassée de recevoir cette auteure. je n’ai aucune surprise en ouvrant la box parce que je sais que j’aurais à nouveau un Nora Roberts. je suis déçue d’avoir eu un Nora Roberts & contente parce que ce titre m’intéresse. c’est un peu compliqué à expliquer…)

Ce mois-ci, la box était super sympathique 🙂 Une toute petite déception par rapport à un titre mais je trouve que ce n’est pas suffisant dans la balance pour exclure la box de mes chouchoutes 🙂 La box correspond toujours à ce que j’attends donc encore une super box 🙂

Fangirl – Rainbow Rowell

412XH9UvpbL._SY344_BO1,204,203,200_Hello tout le monde,

Je reviens pour vous présenter plusieurs titres 🙂 je ne promets pas de poster tout aujourd’hui mais j’espère pouvoir y arriver dans la semaine. Je vais commencer la ronde des chroniques avec un titre que j’ai lu dernièrement : Fangirl – Rainbow Rowell, édité chez Castelmore. Ce titre m’avait intriguée au moment de sa sortie mais comme j’ai beaucoup trop de livres à lire, j’ai laissé passer mon tour. Maintenant avec le réseau de médiathèques fantastiques que nous possédons, je me suis laissée tenter par l’aventure quand j’ai vu ce roman.

Ce roman de Rainbow Rowell met en scène des jumelles qui s’installent à l’université mais alors qu’elles ont toujours tout partagé, elles vont devoir apprendre à vivre l’une sans l’autre. Cath est le personnage que nous suivons pendant cette histoire. C’est une jeune fille « banale » car physiquement elle n’est pas la fille la plus belle du campus, elle ne fait pas spécialement attention à son physique. Si on devait la comparer à un autre personnage, elle serait la fille pas très jolie dans les films « jeunesse » dont Disney a la spécialité qui devient un beau papillon à la fin. Cath ressemble assez dans le fond aux héroïnes de nombreux romans mais… elle nous cache un petit talent qui change tout ! Cath écrit des fanfictions ! Son obsession pour Simon Snow, un mage qui nous rappelle fortement Harry Potter, la pousse à écrire de nouvelles aventures pour son personnage favori. Sur la toile, Cath a beaucoup de succès… un succès pas toujours pas facile à gérer.

Les personnages que l’on rencontre tout au long de ce roman sont assez sympathiques, même si parfois les descriptions ne leur rendent pas hommage. Ils ont chacun une personnalité qui va pousser notre héroïne à changer & surtout revoir ses préjugés. J’ai trouvé dommage que l’on ne suive pas l’un des autres personnages en parallèle comme sa sœur jumelle ou Lévi, ce garçon qui se trouve à des milliers de kilomètres du monde de Cath. Un roman à double voix aurait été super agréable à lire. Ne suivre que Cath a fini par me lasser… Certes, elle évolue au fil du roman mais parfois pas assez & on a bien envie de lui mettre une bonne gifle. Elle nous laisse pas indifférent 🙂

Globalement, j’ai beaucoup aimé ce roman car l’écriture de Rainbow Rowell est agréable à lire. Son style est fluide, il n’y a rien à redire sur ce point. On s’identifie à Cath surtout quand on aime énormément une série ou quelque chose à ce point. Il est difficile de rester insensible à cette demoiselle qui nous rappelle celle que l’on a été au moins une fois dans notre vie. Je regrette en revanche beaucoup cette lenteur dans le roman. La version Castelmore compte plus de 500 pages & comme Fangirl n’est pas un roman avec une tonne de rebondissements, on finit par trouver que le fil conducteur est assez monotone. Cela reste un bon titre quand même ! J’ai juste trouvé qu’il y avait trop de longueur, évidemment cela n’engage que moi 😉

KUBE, la nouvelle box lecture

11694873_1767571993469816_8161371219548133992_n

Hello tout le monde,

Une nouvelle box livresque, cela vous tente ? Vous savez à quel point je suis friande de ce genre de concept mais que je n’arrive pas toujours à y trouver mon bonheur :-/ Je voulais vous présenter une idée prometteuse qui titille bien ma curiosité. Il s’agit de la box KUBE, fondée par Aurore Choanier, experte en communication, et Samuel Cimamotti, étudiant à l’ESSEC (école supérieure des sciences économiques et commerciales).

Je vous entends déjà dire « une nouvelle box livresque, il y en a plein sur le marché »… C’est vrai que ces derniers temps, le marché s’est pas mal développé du côté de la littérature ce qui ne me déplait pas. Le problème majeur de ce genre de box, c’est qu’il y a parfois un cruel manque d’originalité & que l’on se retrouve avec des lectures envoyées en masse. Je veux dire par là que généralement on est plusieurs à recevoir les mêmes titres et franchement la moitié du temps, ils ne correspondent pas à ce que l’on aime lire. Toutes les box ne fonctionnent pas ainsi mais énormément. Généralement, celles-ci je les fuis comme la peste LOL

Le principe de KUBE ce n’est pas de proposer une box livresque sur un thème particulier et de vous offrir ensuite des lectures correspondantes au thème de la box. Non ! Oubliez complètement cette idée ! KUBE se veut être une box qui révolutionne le rapport à la lecture & surtout la personnalisation de nos lectures. Comment cela fonctionne ? Ainsi :

  • Rendez-vous sur le site de KUBE : www.lakube.com
  • Vous indiquez vos envies avec plus ou moins de précisions
  • N’oubliez pas de renseigner un court profil de lecteur (comme des auteurs ou votre rythme de lecture)

Un libraire indépendant va s’occuper de votre commande, trouver LE titre qui vous plairait & qui correspond à votre recherche. Votre commande est expédiée sous 24h (hmmmm… je suis curieuse de voir si les délais seront respectées lol). La box contiendra un objet « surprise » en lien avec le monde de la lecture (là aussi je suis curieuse de voir comment ils vont sélectionner les objets ou si ce sera un service de masse).

KUBE est donc une box lecture qui avant tout désire changer les rapports qu’ont les lecteurs avec les commandes & la personnalisation de leurs lectures. Avouons qu’il est assez rare de trouver maintenant des personnes capables de vous aiguiller dans vos recherches de lecture. Je ne parle pas de la blogosphère qui développe pas mal ce lien mais des magasins ou médiathèques. On ne rencontre pas des gens qui s’intéressent à vos envies & qui peuvent vous conseiller à tous les coins de rue. Le principe de KUBE m’intrigue énormément sur ce côté-là. J’ai déjà noté pas mal d’envies pour tester cette box & mon homme s’y est mis aussi LOL On se retrouvera très prochainement pour discuter du résultat final de cette box 😉

Les orangers de Versailles – Annie Pietri, Nicolas Digard, Christine Circosta

Bonsoir tout le monde,

On se retrouve déjà pour une petit chronique 😉 j’aimerai beaucoup que cette dernière soit longue mais comme je ne suis pas une experte en BD, je ne saurais pas trop quoi vous dire de plus. Veuillez m’en excuser s’il vous plait ! Je vais vous présenter une BD qui s’inspire d’un roman de jeunesse. Il s’agit de Les orangers de Versailles d’Annie Pietri, édité chez Bayard.

Les orangers de Versailles est un roman dont l’action se situe un peu avant L’affaire des poisons qui a ébranlé le règne de Louis XIV. Annie Pietri rend cet épisode sombre et tortueux compréhensible pour un jeune public. Son écriture est très agréable à lire et le fils de conducteur n’est pas interrompu par des évènements qui cassent le rythme. Marion est une héroïne fort sympathique à suivre et exceptionnelle avec son talent pour les parfums. Les autres personnages sont tout aussi bien développés. Je ne vais pas vous faire une chronique du roman car ma lecture remonte à des années LOL J’avais tellement aimé ce roman que je l’avais présenté au concours des enseignants, la première année où je l’ai passé. Je pense que vous avez compris que j’aime beaucoup ce titre mais aussi l’œuvre d’Annie Pietri.

En allant à la médiathèque, aujourd’hui, je suis tombée sur cette BD. Je ne savais pas que ce roman avait été adapté en version BD. Une belle surprise ! Je l’ai immédiatement pris afin de découvrir s’il respectait le roman ou pas. Le format de cette BD est assez intrigante. Il est plus petit que les formats habituels. Sa couverture est souple, rappelant ainsi les mangas. C’est un format bien pensé pour le jeune public. Il est facile à manipuler. Cette BD est assez courte en réalité, en même temps le roman n’est pas un pavé LOL. La BD contient les évènements importants du roman donc je trouve cela très bien.

Les illustrations sont jolies. On a une gamme de couleurs qui s’accorde avec le décor de Versailles. C’est joliment exécuté. J’aime beaucoup les illustrations travaillées et détaillées. Ici, on a un travail magnifique. Cela donne envie de s’y plonger. Bravo à Christine Circosta pour son travail !

Une BD qui ne complète pas le roman… C’est une adaptation ! Je pense que pour ceux qui veulent découvrir ce titre, vous pouvez choisir entre la version romancée ou la BD. Vous pouvez lire les deux pour avoir une vision globale de cet univers. La BD est vraiment très bien, le roman aussi donc à vous de choisir 😉

Dis… qu’est-ce que tu lis ?

Coucou tout le monde,

je suis ravie de vous retrouver sous ce beau soleil caniculaire de juillet pour un numéro un peu spécial de « c’est lundi, que lisez-vous ? ». Je vous propose de ne pas faire comme tout le monde & de faire un article un peu plus simple 😉 Comme je suis une véritable tête de linotte – mes nombreux carnets & mes post-its en attestent – je me suis dis qu’il serait sympa de faire un tout petit article sur les lectures en cours uniquement. Le « c’est lundi, que lisez-vous ? » me paraissait être une chronique hebdomadaire fantastique mais parfois trop longue à rédiger, surtout quand on rentre du travail. Une version courte me permettra d’être plus ponctuelle 😉 J’espère que cela vous plaira 🙂

De mon côté, je suis en pleine frénésie littéraire 🙂 Je lis beaucoup de choses en même temps afin d’assouvir ma soif de lecture.

Voici mes lectures actuelles :

  • FANGIRL de Rainbow Rowell, aux éditions Castelmore : Cath ne vit que par et pour l’écriture. Elle est une inconditionnelle de la série à succès Simon Snow… au point de rédiger elle-même les aventures de son héros préféré, en attendant a parution du dernier tome ! Elle vit dans une bulle qu’elle ne partage qu’avec Wren, sa jumelle, loin de toute vie sociale. Pourtant, c’est désormais en solo qu’elle devra affronter le monde extérieur. Wren vient de lui annoncer l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. Cath saura-t-elle s’ouvrir aux autres et profiter de sa vie d’étudiante ?

  • Les orangers de Versailles d’Annie PietriNicolas Digard et Christine Circosta, aux éditions Bayard, collection BD Kids Okapi : Grâce à son père, qui travaille dans les jardins du château de Versailles, Marion entre au service de la marquise de Montespan, favorite de Louis XIV. A onze ans, elle possède un don rare: un nez d’une incroyable sensibilité. Son rêve ? Devenir parfumeuse ! Pourtant, derrière les ors et les riches tentures de la Cour, se trament d’obscurs complots. Et, parfois, les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent. Marion et ses amis vont l’apprendre à leurs dépens…

Quelles sont vos lectures actuelles ?

[COUP DE COEUR] Fight for love #5 : Ripped – Katy Evans

Coucou tout le monde,

Je voulais vous présenter ma toute dernière lecture : Fight for love # 5 Ripped de Katy Evans aux éditions Hugo & Cie, collection Roman. Il n’est pas fréquent que vous parle de ce genre de lecture. Je ne suis pas réfractaire à la New Romance mais les rares essais que j’ai fais, je ne suis pas devenue une adepte. Je suis désolée pour les maisons éditions comme Milady ou J’ai Lu… mais les titres qui proposent ne correspondent pas à ce que j’attends de ce genre. Il y a trop de scènes sexuelles qui n’aident pas à l’évolution de l’histoire. Je pense que vous comprendrez mieux mon point de vue dans cette chronique. Hugo & Cie est l’une des rares maisons d’éditions qui proposent des titres qui me plaisent. Ma lecture de Beautiful Bastard de Christina Lauren était plutôt bien, elle date trop pour que je puisse vous faire une chronique dessus. Je me souviens seulement de quelques détails, et surtout du faites que j’ai bien aimé.

Comme vous avez pu le remarquer dans « Oops ! IMMB ! » j’ai un peu… beaucoup craqué pour cette maison d’éditions. Dans mes achats compulsifs :-p j’ai cédé à la tentation de Fight for love #5 Ripped de Katy Evans. Oui je sais qu’il est très étrange de prendre un tome en plein milieu de la série LOL mais je suis ainsi ! Le résumé me tentait plus que les autres alors j’ai préféré commencer par celui-ci et avoir une bonne impression plutôt que peut-être être déçue par le premier et ne pas continuer. En plus cela s’y prête plutôt bien car chaque tome correspond à une nouvelle histoire. Celle de Pandora & MacKenna me plaisait 🙂

Avant de vous parler plus en détails du contenu, je voulais faire une remarque LOL Katy Evans est-elle fan de Ai Yazawa ? Je me pose la question car MacKenna Jones, le personnage masculin, me fait trop penser aux personnages de NANA. Pour ceux qui connaissent un peu le manga, quand MacKenna Jones fait sa première apparition j’ai immédiatement pensé à Yazu & Ren :

yasu16cfae4cffb4cb405fc35ec825f4c1ea5

MacKenna Jones est la fusion de ces deux personnages. Cela m’a amusée de les retrouver. Je ne dis pas que Katy Evans s’est vraiment inspirée d’eux mais son héros y ressemble beaucoup.

Je vais passer maintenant à l’histoire en elle-même 🙂 c’est quand même la chose la plus intéressante dans ce roman. Les points forts de cette romance ce sont les personnages & l’alchimie qui existe entre eux. MacKenna Jones est un homme arrogant, insolent mais d’une fragilité déconcertante. C’est un personnage super touchant parce qu’il aimerait s’affranchir des sentiments qu’il éprouve pour Pandora sans franchement y arriver. On sent bien qu’il essaie de se convaincre que ce qu’il ressent n’est que de l’attirance sexuelle. On le sent tirailler en son fort intérieur. Il montre même des instants de profonde solitude par rapport à son statut de rock star qui le rendent encore plus attachant. C’était un personnage masculin super intéressant à suivre, ses interventions solo (c’est-à-dire pendant tout un chapitre) étaient trop peu nombreuses. J’aurais aimé avoir un peu plus son point de vue sur l’histoire. Contrairement à MacKenna Jones, Pandora est une femme en colère (elle se définit ainsi lol), blessée et fragile. Une femme qui se veut indépendante mais qui est très dépendante de lui finalement. Son passé n’est pas joyeux, on comprend bien pourquoi elle est devenue cette femme qui n’a plus confiance en la gente masculine, pourquoi elle est autant en colère. Pandora est un personnage qui évolue au fil des chapitres, elle apprend à vivre dans le monde de MacKenna et sa vision des choses change. Un personnage touchant mais drôle aussi. J’adore quand elle essaie de se persuader qu’elle le hait alors que ses actions montrent tout l’inverse. Je me suis reconnue en ce petit bout de femme. Un duo qui fonctionne bien… Quand ils sont ensemble, on a la sensation que le reste du monde ne compte plus. L’auteure arrive à créer une tension presque palpable qui donne envie de voir les deux personnages ensemble juste pour voir comment cela va se passer.

La romance en elle-même ? Je dirais que c’est une histoire « banale »… enfin oui et non car le monde de la musique est exploité en romance mais pas tant que ça je trouve. Je n’ai peut-être pas lu les bons titres lol. L’histoire de Kenna & Pandora est agréable à suivre parce qu’il y a divers rebondissements qui donnent envie de savoir ce qui va se passer entre eux. L’écriture de Katy Evans est fluide, elle donne un bon rythme à l’ensemble. C’était une agréable surprise. Je ne suis pas très adepte de ce genre de roman mais FIGHT FOR LOVE #5 Ripped m’a donnée envie de continuer & de découvrir les autres titres de cette série. Je sais bien que j’ai commencé par le tome 5, et vous allez me dire que je suis complètement dingue XD vous pouvez le penser 😉 FIGHT FOR LOVE n’est pas une série à la Harry Potter ou La fille de braises et de ronces où on doit avoir lu obligatoirement les tomes précédents pour comprendre l’histoire générale. Je pense – et parce que j’ai lu les résumés – on « aperçoit » des personnages comme le tome 4 est consacré à Mélanie, l’une des meilleures amies de Pandora, mais c’est tout. Je me trompe probablement, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez 😉 en tout cas, ce tome a été une révélation pour moi. Je vais m’empresser de prendre les suivants et découvrir d’autres titres de New Romance.

FIGHT FOR LOVE #5 Ripped de Katy Evans est une New Romance agréable à lire. Une romance avec un duo électrique qui vous pousse à tourner les pages pour savoir ce qui va leur arriver 😉 Un roman qui tient en haleine du début à la fin 🙂

_420772

Zone : chroniques d’un dernier jour – Steeve Hourdé

Hello tout le monde,

Cette lecture n’a pas été faite au mois de Janvier mais je tenais absolument à vous la présenter rapidement car je viens tout juste de la terminer et que c’est un vrai coup de coeur 🙂

ZONE : Chroniques d’un dernier jour par Steeve Hourdé a édité chez ARK. Je l’ai reçu en version numérique, envoyé par l’auteur lui-même, à la suite du partenariat avec Livraddict. Pourquoi j’ai choisi cette lecture ? Quand j’ai découvert le résumé sur le site, j’ai immédiatement flashé sur l’histoire. Les quelques phrases qui présentaient cet ouvrage étaient énigmatiques. On n’apprend pas grand chose sur l’histoire en elle-même en dehors que cela va se passer en huit-clos et qu’il est question de survie… Assez étrange ! La couverture est aussi dans le même ton. Les couleurs sont sombres – uniquement noir & blanc, des tâches sur les murs, des lumières placées assez bas et ce long couloir. La présentation générale de ZONE donne envie d’ouvrir le roman pour en savoir plus.

Les premières pages sont intrigantes et ne donnent pas plus d’informations sur le contenu. On se retrouve parachuter en pleine mission militaire avec un chef charismatique et assez silencieux. C’est un départ déroutant. J’avoue que je me suis demandée si j’avais loupé un épisode. Fort heureusement que l’auteur nous plonge très rapidement dans le passé du personnage principal et là … L’angoisse commence ! Kieran Wallace, c’est pas Superman ! Il a vécu une expérience traumatisante qui va faire de lui – bien malgré lui – l’expert en la question. Je veux pas vous dire dans quel domaine il est LA référence car cela a été une surprise. Rien dans le résumé ne laissait présager que le roman prenait ce tournant. Cet élément surprenant m’a laissée baba… J’adore ce style donc c’est dans le bon sens.

L’écriture de Steeve Hourdé est très efficace. Il n’a pas de temps mort ! L’action est constamment présente même quand on raconte des détails sur les personnages, c’est donné pendant un moment stressant. Le style de l’auteur me faisait penser énormément aux films angoissants comme Cube, Alien. On joue avec nos sentiments à chaque mot. C’est tout simplement parfait. J’adore être malmenée par les auteurs et vivre à fond les émotions. Je suis probablement masochiste mais cela veut dire que cette lecture me marque, me fait vibrer.

En lisant ZONE, on ne peut pas rester passif car tout est fait pour que l’on se plonge dans cette lecture à 200%. Souvent j’ai fermé les yeux et revécus les scènes pendant la nuit XD Les personnages sont efficaces. Je préfère Kieran Wallace parce que c’est le premier personnage que l’on rencontre et que c’est lui qui nous fait découvrir un monde que l’on ne soupçonnait pas. C’est aussi un personnage machiavélique…

Steeve Hourdé signe avec ZONE son premier thriller, sans être un grand amateur du genre, avec brio ! Rien n’est à changer … si … pourquoi il faut une fin ????? 😥 L’auteur peut très bien retenté l’expérience 🙂 Je suis preneuse !!!! Pourtant je ne suis pas une grande amatrice du genre. J’aime énormément les romans de Thomas Harris mais après je suis difficilement convaincue par ce genre … sauf que Steeve Hourdé me replonge dans un genre qui est capable de me faire rire comme pleurer, angoisser, paniquer XD Une grande réussite !

Georgian #1 Si vous le demandez – Sylvia Day

« Angleterre, 1770. Derrière la soie et les rubans de la société Londonienne se cache un secret, une organisation d’espions élitiste. Protégeant la Couronne de ses ennemis est dangereux, mais pour Marcus Ashford, protéger son coeur d’une passion est le plus grand des périls…

Agent de la Couronne, Marcus Ashford, comte de Westfield, a participé à de nombreux combats à l’épée, s’est fait tiré deux fois dessus et a essuyé plus d’une fois la poudre à canon de l’ennemi. Mais rien ne l’excite plus que le désir pour son ex-fiancée, Elizabeth. Des années auparavant, elle l’a rejetée pour le charmant Lord Hawthorne. Mais désormais, c’est à lui de défendre l’élégante veuve, et il le fera tout en répondant également à ses autres besoins, plus charnels, et lui montrant ce qu’est la profondeur du véritable désir d’un homme.

De dangereux secrets ont entraîné le meurtre du mari de Lady Hawthorne, secrets qu’elle tient désormais dans un journal que beaucoup tuerait pour mettre la main dessus. Mais faire confiance à l’homme le plus séduisant qu’elle ait jamais connu ? C’est scandaleux. Impensable. Irrésistible. Car c’est bien la passion de Marcus et ses désirs brûlants qui l’ont effrayé et l’ont fait l’abandonner, il y a des années de cela – mais son propre désir ne s’est jamais éteint. Il dit être à son service, dans tous les sens du terme. Et peut-être que la seule action sensée n’est pas de résister à la tentation, mais d’y céder corps et âme… » 

Sylvia Day est mondialement connue pour sa série Crossfire mettant en scène le célèbre Gideon. J’ai eu l’occasion de lire le tome 1 qui m’avait plutôt plu contrairement à Cinquante nuances de Grey de E.L. JAMES. Je ne suis pas une fervente lectrice de « romance » où les relations sexuelles ne servent pas à faire avancer l’histoire entre les protagonistes mais qui sont du sexe pour du sexe. Cette auteure m’avait assez séduite car même si les scènes érotiques finissent par être envahissantes ne sont pas désagréable. Je me suis donc lancée dans cette nouvelle série en espérant trouver un bon roman historique avec des scènes érotiques … en réalité j’ai passé un moment de lecture difficile.

L’histoire entre les deux personnages est intéressante. L’enquête que mène Marcus Ashford pour retrouver le meurtrier de feu Lord Hawthorne est prenante mais au bout d’une centaine de pages, on sent bien que la trame principale disparait complètement pour ne faire place qu’aux scènes érotiques. C’est bâclé ! J’étais furieuse de voir l’enquête passée au second plan pour ça. L’alchimie entre les deux personnages est ennuyante. Ils se disputent constamment puis succombent l’un à l’autre. C’est d’un classique … Je suis profondément déçue par cette lecture ! Je me suis ennuyée jusqu’à la fin ! Je pense que ce genre littéraire est définitivement pas pour moi !

Fifty Shades #1 Cinquantes nuances de Grey – E.L. James

81gLA2I5eUL._SL1500_Hello tout le monde,

Je continue mes chroniques retardataires avec un titre que j’ai lu au moment de sa sortie… et que je voulais relire. Je pense que vous connaissez le roman dont je vais vous parler car c’est devenu un best seller. Est-ce que c’est mérité ? Je crois que chacun a son opinion sur la question LOL. Je ne ferai pas de débat ici 😉 Vous allez vous dire que je suis en retard sur tout le monde car je n’ai pas fais de chronique sur Cinquante nuances de Grey. Je le fais maintenant pour la simple et bonne raison que ma première lecture remonte à l’année de la sortie du livre pour une lecture commune sur Boulevard des Passions. Si je vous postais mon ancienne chronique, je descendais le livre parce que je ne l’avais pas aimé ! Je détestais tout !

Maintenant je voulais le relire… puis voir une collègue le lire me donnait trop envie de retenter l’expérience XD Il m’arrive de me remettre dans des lectures pour voir si je déteste toujours ou pas. Je pense que le temps, nos fréquentations personnelles mais aussi littéraires nous font changer… évoluer. Je me suis donc remise dans ce roman… bon il a fallu le racheter car je m’en étais séparée depuis XD Heureusement mon homme, adorable, m’a offert la trilogie 🙂

Cinquante nuances de Grey est devenu un titre mondialement connu. Son histoire est somme toute basique. On ne peut pas dire que l’auteure nous propose un fil conducteur original. C’est une romance classée dans le New Adult… mais qu’est-ce que c’est ? Le New Adult pourrait se traduire par romance érotique. Je vous fais un dessin sur le contenu maintenant ? 🙂 Je résume rapidement parce que je ne vais pas vous faire un cours sur les différents genres littéraires et que vous trouvez sur le net des articles très bien faits sur le sujet.

Lorsque Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.
Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.
Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

Ressemblance avec Twilight ? Comment vous dire que je ne vais pas rentrer sur ce terrain sinon je deviendrai méchante ?! Je ne suis pas une fana de la saga de Stephenie Meyer même si j’ai beaucoup aimé ces romans, je peux très bien vous faire la liste de tous les défauts. Pour moi, je crois que les deux romans ont seulement un point en commun : une héroïne naïve à qui on a envie de mettre des baffes ! Voilà ! C’est dit XD ! Anastasia est une jeune femme franchement agaçante. Elle est nunuche, pleurnicharde et pas capable de prendre des décisions. Elle me rappelle beaucoup Bella sur certains points… En revanche Bella évolue pendant les tomes ! Ici… Anastasia ne semble pas prendre du plomb dans la cervelle. On verra dans les deux tomes suivants.

Le personnage le plus intéressant dans ce roman et probablement son gros point fort : Christian Grey. Un homme énigmatique au passé trouble et difficile. Les agissements de Mr. Grey ainsi que ses décisions prennent racine dans son histoire. On comprend qu’il agit ainsi parce qu’il a vécu des choses… pas faciles. J’aime aussi son comportement pas toujours cohérent en compagnie d’Anastasia. Son évolution est la plus intéressante à suivre.

L’écriture est assez simple… c’est la plus grosse faiblesse de ce roman. On sent bien que le roman est à la base une fanfiction et donc pas destiné à la publication. Je pense que si l’auteure avait eu dans l’idée d’écrire un roman on aurait eu une écriture plus travaillée. Il y a beaucoup de fautes d’orthographe et de syntaxe.

La relation entre les deux personnages manquent cruellement de profondeur à mon goût. Le tome 1 tourne essentiellement autour du contrat et de la mise en place de leur relation. C’est intéressant mais assez long ! La fin de ce tome nous surprend quand même et nous donne envie de prendre le second pour savoir ce qui va se passer.

Cinquante nuances de Grey est un roman que l’on aime ou pas ! Le style étant particulier et l’écriture simplette, c’est un livre qui est accessible mais en même temps à part.