La reine – Kiera Cass

la-selection---la-reine-548760

Hello tout le monde,

Je vous le disais hier que nous allions très rapidement nous retrouver … eh bien ! Voilà ! Ce soir, je vous propose une chronique sur ma toute dernière lecture. Je profite d’avoir du temps libre pour vous la rédiger immédiatement. J’ai terminé cette nouvelle ce matin dans le bus XD Merci à la liseuse parce que c’est bien plus pratique ainsi XD

La reine est une nouvelle écrite par Kiera Cass, l’auteure de la saga La Sélection. Je suis tombée sous le charme de cette série lors de la sortie du second tome. J’ai dévoré le tome 1 en quelques jours et le second a subi le même sort. Ce que j’aime dans La Sélection ? Premièrement, l’univers est original. On nous propose un monde ayant survécu à la Quatrième Guerre Mondiale … malheureusement les états survivants en sortent très fortement démunis ou faibles. Les USA deviennent alors Iléa, un continent vaste dans lequel un système de caste est mis en place pour avoir une meilleure main-mise sur la société et donc le peuple. Ce pays est gouverné par le Roi Clarkson et son épouse, la Reine Amberly. Leur fils est en âge de se marier. Pour lui trouver une femme, ils mettent en place La Sélection. C’est comme un grand jeu de TV réalité dans lequel le prince fait la connaissance de 35 candidates. Il doit y trouver sa future femme. Évidemment tout ne sera pas rose … surtout que les renégats ont décidé d’y mettre leur nez dans tout ça. Un univers riche et intéressant. L’auteure n’hésite pas à parler du mal-être de la société. On trouve le système injuste. On ne se verrait même pas vivre dans un monde ainsi … pourtant Kiera Cass soulève des questions sur le fonctionnement de notre société. Ne prenons-nous pas ce tournant ? On ne nous présente pas uniquement un univers post-apocalyptique parce que c’est tendance. Il y a une véritable réflexion derrière. J’ai trouvé ce point très intéressant. Je trouve dommage que l’auteure ne développe pas toujours le contexte car cela mériterait plus d’explications pour une meilleure immersion. Deuxièmement, les personnages sont bien travaillés. On ne se retrouve pas avec une demoiselle rêvant de devenir princesse. On ne suit pas son ascension jusqu’au trône. Non America ne désire pas faire La Sélection mais divers évènements la poussent à s’y inscrire. On a une héroïne forte tant au niveau du caractère que du passé. C’est une jeune fille en plein doute qui se retrouve confrontée à un monde qu’elle ne connait pas et découvre l’envers du décor. C’est violent et touchant. Kiera Cass propose des personnages travaillés. On se retrouve entièrement dedans … enfin pour ma part, j’avais l’impression de comprendre le comportement d’America comme celui de Maxon bien que ce dernier ne soit pas le narrateur. D’ailleurs un roman à deux voix aurait été intéressant mais cela aurait gâché la première trilogie 😉

Les nouvelles « Le prince« , « Le garde » et « La reine » nous proposent de suivre le passé de personnages importants dans La Sélection mais qui sont moins développés parce que l’auteure a choisi de donner l’avis d’America. Je lis actuellement la nouvelle « Le prince » mais avant j’ai lu celle de La reine. On y suit La sélection de la reine Amberly, un personnage touchant et mystérieux. Amberly me fait penser à un ange gardien… enfin bref … Cette nouvelle est dans le même esprit que La Sélection. On y retrouve un personnage central travaillé. Amberly est une demoiselle issue de la castre Quatre mais elle doit travailler comme une Sept c’est-à-dire une paysanne / une ouvrière. Elle participe à la sélection … mais contrairement aux autres candidates, elle est amoureuse du prince depuis ses 7 ans. Une héroïne fragile, douce, altruiste. Les qualités d’Amberly sont nombreuses. Amberly est un peu la bonne copine de tout le monde. Kiera Cass développe ce personnage emblématique … mais je pense que l’histoire d’Amberly et Clarkson aurait mérité un tome complet. Leur relation est complexe. Ce n’est pas un amour réciproque, pas un coup de foudre. Clarkson choisit Amberly pour des raisons plus pragmatiques. Cela ne le rend pas plus sympathique. Il reste le personnage que l’on déteste. L’auteure ne cherche pas à justifier son comportement, c’est un homme froid qui aime gouverner et c’est tout. Il calcule tout !

L’écriture de Kiera Cass est agréable à lire car elle utilise toujours une syntaxe simple. Elle ne se perd pas dans des explications ni dans des phrases tellement complexes que l’on ne sait plus de quoi on parle. Son style est accessible par tous. C’est l’un des points forts de la collection R. Les romans proposent un langage compréhensif par beaucoup. Les histoires sont agréables mais pas toujours originales. Évidemment il s’agit de mon avis.

Des personnages travaillés, une histoire intéressante, un univers riche et passionnant … Une nouvelle destinée aux lecteurs de La Sélection parce que si l’on ne connait pas l’univers, on ne peut pas apprécier l’ensemble. Une très bonne lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s