Sansonnets, un cygne à l’envers – Pierre Thiry

20150709_204117

Hello tout le monde,

Je vous retrouve pour vous présenter une lecture pas comme les autres °(^-^)° Je ne suis pas tombée sur cet ouvrage par hasard ou au détour d’une balade. Non ! L’auteur, Pierre Thiry, m’a contactée via mon compte Babelio pour me proposer l’un de ses ouvrages : Sansonnets, un cygne à l’envers. Le résumé ainsi que la présentation faite par Pierre Thiry m’ont séduite alors je me suis lancée dans cette découverte peu singulière.

J’ai reçu un colis très rapidement mais surtout bien présenté. En ouvrant l’enveloppe, j’ai découvert un livre avec une couverture un peu déroutante. En effet, on y trouve l’image d’un cygne avec son reflet dans l’eau sauf que la présentation de l’illustration fait que l’on se demande quel cygne est le réel. J’aime beaucoup cet effet d’optique. J’ai juste trouvé un peu dommage que l’image soit pixelisée – visible quand on colle son nez sur le livre. En revanche, le faites que le décor derrière le cygne soit légèrement trouble accentue cette interrogation sur quel cygne est le réel.

Il y avait aussi une documentation très intéressante avec le livre : une plaquette présentant l’auteur ainsi que d’autre de ses ouvrages, elle est très bien faite; une feuille sur laquelle on trouve une annonce de la ville de Bois-Guillaume; ainsi qu’une lettre de l’auteur nous parlant de son œuvre. J’ai trouvé cette documentation bien réalisée et intéressante.

Une petite photo de l’ensemble :

20150709_204107

Je tiens à remercier Pierre Thiry qui m’a fait une belle surprise 🙂 Il a dédicacé son recueil de sonnets 🙂 Cela m’a fait super plaisir :

20150709_204140

Maintenant que vous avez vu l’ensemble, je vais vous parler du contenu. Je suis désolée car je ne suis pas une spécialiste de la poésie 🙂 Les rares fois où j’en ai lu c’était en cours de français 🙂

Le point fort de ce recueil réside dans sa diversité. En effet, chaque sonnet aborde un sujet différent mais l’ensemble reste très harmonieux. Si on lit les cent sonnets en une seule fois, on a la sensation de lire une mélodie. C’est une lecture très agréable. Cela m’a beaucoup changé par rapport à toutes mes lectures. Pierre Thiry m’a rappelée pourquoi j’aimais la poésie. Il y a de petites choses qui m’ont rappelée des auteurs connus : Charles Baudelaire pour le ton parfois mélancolique qui régnait dans certains sonnets rappelant son célèbre ouvrage Les Fleurs du Mal. Certains sonnets relevaient plus de l’exercice d’écriture avec la correspondance des lettres du titre à un vers. C’était très intéressant & parfois il y avait un petit côté étrange à l’ensemble.

Une très bonne lecture… une pause poétique agréable !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s