Marked Men, tome 1 : Rule – Jay Crownover

marked-men-tome-1-rule-de-jay-crownover

Coucou tout le monde, je vous retrouve pour vous présenter l’une de mes toutes dernières lectures. Marked Men de Jay Crownover est une nouvelle saga de New Romance éditée par Hugo Romance. Une maison d’édition que j’apprécie tout particulièrement parce que je trouve leur choix éditorial plutôt intéressant. Les romans ne sont pas « cucul » et pas juste blindés de scènes érotiques toutes les cinq pages. Il y a plus de profondeur dans leur collection que chez leurs concurrents. Evidemment cela engage seulement moi ! C’est mon avis concernant cette maison d’édition dont j’ai lu plusieurs romans. Aujourd’hui, je vous propose donc mon avis sur Marked Men, tome 1 : Rule de Jay Crownover.

Ce roman a immédiatement attiré mon attention pour sa couverture vraiment superbe. L’ensemble de la création est agréable et cohérente avec le résumé sur la quatrième de couverture. Ce petit plus a attisé ma curiosité ! On comprend que le héros est un homme tatoué et que la demoiselle qui va l’accompagner dans cette histoire ne l’ait pas du tout. Le schéma est assez classique : les contraires s’attirent. On pourrait dire que la chose est vue et revue pourtant Jay Crownover et sa plume vive, efficace et pleine de peps nous emmène de la première page et la dernière sans que l’on s’en rende compte. Le couple formé par Rule et Shawn est frais. On aime suivre leurs aventures, leurs déboires. Ce sont des personnages issus de milieux sociaux différents mais qui se ressemblent assez dans le fond. Ils sont liés par ce passé commun. Rule ne sait pas tout sur Shawn. Il y a plein de secrets et de personnages secondaires qui alimentent l’histoire. Ce n’est pas plat ! Il y a de la passion dans les pages de ce roman. On est plongé dans l’histoire du début à la fin.

C’était une lecture passionnante. Je ne pouvais pas refermer le livre sans ressentir un petit pincement au cœur d’abandonner les héros maintenant. L’évolution des personnages est captivante. Il y a un souci de faire les choses bien. On est pas dans des changements radicaux et brutaux mais tout se fait en lenteur. Cela peut paraitre subtile par moment mais on perçoit que Rule et Shawn ne sont plus les mêmes au fil des pages… Je suis tombée sous le charme de cette série. Les tomes 2 et 3 sont déjà sortis ! Ils attendent dans ma PAL que je me jette dessus et cela ne devrait plus tarder !

[COUP DE COEUR] Fight for love #5 : Ripped – Katy Evans

Coucou tout le monde,

Je voulais vous présenter ma toute dernière lecture : Fight for love # 5 Ripped de Katy Evans aux éditions Hugo & Cie, collection Roman. Il n’est pas fréquent que vous parle de ce genre de lecture. Je ne suis pas réfractaire à la New Romance mais les rares essais que j’ai fais, je ne suis pas devenue une adepte. Je suis désolée pour les maisons éditions comme Milady ou J’ai Lu… mais les titres qui proposent ne correspondent pas à ce que j’attends de ce genre. Il y a trop de scènes sexuelles qui n’aident pas à l’évolution de l’histoire. Je pense que vous comprendrez mieux mon point de vue dans cette chronique. Hugo & Cie est l’une des rares maisons d’éditions qui proposent des titres qui me plaisent. Ma lecture de Beautiful Bastard de Christina Lauren était plutôt bien, elle date trop pour que je puisse vous faire une chronique dessus. Je me souviens seulement de quelques détails, et surtout du faites que j’ai bien aimé.

Comme vous avez pu le remarquer dans « Oops ! IMMB ! » j’ai un peu… beaucoup craqué pour cette maison d’éditions. Dans mes achats compulsifs :-p j’ai cédé à la tentation de Fight for love #5 Ripped de Katy Evans. Oui je sais qu’il est très étrange de prendre un tome en plein milieu de la série LOL mais je suis ainsi ! Le résumé me tentait plus que les autres alors j’ai préféré commencer par celui-ci et avoir une bonne impression plutôt que peut-être être déçue par le premier et ne pas continuer. En plus cela s’y prête plutôt bien car chaque tome correspond à une nouvelle histoire. Celle de Pandora & MacKenna me plaisait 🙂

Avant de vous parler plus en détails du contenu, je voulais faire une remarque LOL Katy Evans est-elle fan de Ai Yazawa ? Je me pose la question car MacKenna Jones, le personnage masculin, me fait trop penser aux personnages de NANA. Pour ceux qui connaissent un peu le manga, quand MacKenna Jones fait sa première apparition j’ai immédiatement pensé à Yazu & Ren :

yasu16cfae4cffb4cb405fc35ec825f4c1ea5

MacKenna Jones est la fusion de ces deux personnages. Cela m’a amusée de les retrouver. Je ne dis pas que Katy Evans s’est vraiment inspirée d’eux mais son héros y ressemble beaucoup.

Je vais passer maintenant à l’histoire en elle-même 🙂 c’est quand même la chose la plus intéressante dans ce roman. Les points forts de cette romance ce sont les personnages & l’alchimie qui existe entre eux. MacKenna Jones est un homme arrogant, insolent mais d’une fragilité déconcertante. C’est un personnage super touchant parce qu’il aimerait s’affranchir des sentiments qu’il éprouve pour Pandora sans franchement y arriver. On sent bien qu’il essaie de se convaincre que ce qu’il ressent n’est que de l’attirance sexuelle. On le sent tirailler en son fort intérieur. Il montre même des instants de profonde solitude par rapport à son statut de rock star qui le rendent encore plus attachant. C’était un personnage masculin super intéressant à suivre, ses interventions solo (c’est-à-dire pendant tout un chapitre) étaient trop peu nombreuses. J’aurais aimé avoir un peu plus son point de vue sur l’histoire. Contrairement à MacKenna Jones, Pandora est une femme en colère (elle se définit ainsi lol), blessée et fragile. Une femme qui se veut indépendante mais qui est très dépendante de lui finalement. Son passé n’est pas joyeux, on comprend bien pourquoi elle est devenue cette femme qui n’a plus confiance en la gente masculine, pourquoi elle est autant en colère. Pandora est un personnage qui évolue au fil des chapitres, elle apprend à vivre dans le monde de MacKenna et sa vision des choses change. Un personnage touchant mais drôle aussi. J’adore quand elle essaie de se persuader qu’elle le hait alors que ses actions montrent tout l’inverse. Je me suis reconnue en ce petit bout de femme. Un duo qui fonctionne bien… Quand ils sont ensemble, on a la sensation que le reste du monde ne compte plus. L’auteure arrive à créer une tension presque palpable qui donne envie de voir les deux personnages ensemble juste pour voir comment cela va se passer.

La romance en elle-même ? Je dirais que c’est une histoire « banale »… enfin oui et non car le monde de la musique est exploité en romance mais pas tant que ça je trouve. Je n’ai peut-être pas lu les bons titres lol. L’histoire de Kenna & Pandora est agréable à suivre parce qu’il y a divers rebondissements qui donnent envie de savoir ce qui va se passer entre eux. L’écriture de Katy Evans est fluide, elle donne un bon rythme à l’ensemble. C’était une agréable surprise. Je ne suis pas très adepte de ce genre de roman mais FIGHT FOR LOVE #5 Ripped m’a donnée envie de continuer & de découvrir les autres titres de cette série. Je sais bien que j’ai commencé par le tome 5, et vous allez me dire que je suis complètement dingue XD vous pouvez le penser 😉 FIGHT FOR LOVE n’est pas une série à la Harry Potter ou La fille de braises et de ronces où on doit avoir lu obligatoirement les tomes précédents pour comprendre l’histoire générale. Je pense – et parce que j’ai lu les résumés – on « aperçoit » des personnages comme le tome 4 est consacré à Mélanie, l’une des meilleures amies de Pandora, mais c’est tout. Je me trompe probablement, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez 😉 en tout cas, ce tome a été une révélation pour moi. Je vais m’empresser de prendre les suivants et découvrir d’autres titres de New Romance.

FIGHT FOR LOVE #5 Ripped de Katy Evans est une New Romance agréable à lire. Une romance avec un duo électrique qui vous pousse à tourner les pages pour savoir ce qui va leur arriver 😉 Un roman qui tient en haleine du début à la fin 🙂

_420772

[COUP DE COEUR] Nos faces cachées – Amy Harmon

ob_22c45c_nos-faces-cachees-510548-250-400Hello tout le monde,

Cela faisait longtemps que je ne vous ai pas posté une chronique. Ce n’est pas faute de ne pas avoir eu le temps de lire 🙂 J’ai bien profité de ces derniers jours pour avancer et terminer le roman que je vais vous présenter. En faites, j’ai eu un contre-temps au boulot qui ne m’a pas permis de continuer mes lectures et donc d’en parler. Je ne voyais pas trop l’intérêt de poster pour vous dire… bah rien XD Ma vie n’est pas aussi intéressante que ça XD

Aujourd’hui j’ai beaucoup plus de temps 🙂 J’ai terminé ma lecture commune avec Mamie. Eh oui ! La seconde coup sur coup 🙂 Cette fois-ci, je devais choisir le titre mais évidemment j’en avais beaucoup trop à proposer alors Mamie a pris la décision finale. On s’est arrêté sur Nos faces cachées d’Amy Harmon, édité dans la collection R.

Un roman dont beaucoup d’entre vous auront entendu parler. La collection R ayant fait une publicité monstrueuse autour de ce titre. Pas mal de blogueur l’ont reçu en avant-première, etc. Il n’y avait pas un jour sans que mon mur FB soit envahi par ce titre. Je suis assez sceptique envers les titres dont on fait une telle publicité. Généralement, on tente de nous vendre un roman comme étant LE titre à lire, à ne pas manquer… finalement on est très déçu. Cela n’arrive pas tout le temps mais c’est plutôt fréquent. J’avais un peu peur pour cette nouvelle lecture mais SURPRISE !

Nos faces cachées… un titre assez énigmatique. Cela attire l’attention, on est intrigué. Est-ce que cela fait référence à un secret ? Un évènement particulier ? Je ne savais pas ce que j’allais trouver dans le roman. J’ai lu le résumé seulement après avoir lu une cinquantaine de pages. Le résumé en dit beaucoup trop sur le contenu. Si jamais ce titre vous tente, je vous conseille soit de lire le résumé des mois à l’avance soit de ne pas le lire du tout !!!! Certes un résumé permet de faire vendre le livre mais bon sang cela sert à quoi de donner les points essentiels de l’intrigue ? Je m’interroge sur le but ! Je vous déconseille donc fortement de ne pas lire le résumé avant de commencer ce roman.

Nos faces cachées… une très belle couverture qui nous plonge dans l’interrogation la plus totale. Pourquoi ce jeune homme semble si torturé ? Cache-t-il de sombres secrets ? Quand on est plus loin dans la lecture, la photographie de la couverture prend tout son sens. J’ai trouvé que c’était une couverture très cohérente et très belle.

Maintenant parlons du plus important : le contenu ! Ce roman nous propose de suivre les aventures de quatre personnages principaux : Fern, une gamine pas forcément jolie, Bailey, son cousin malade, Ambrose, le sportif beau gosse et Rita, la fille parfaite. Je résume très grossièrement chaque personnage et de façon caricaturale. Je préfère vous donner une vague idée des personnages que vous allez croiser car évidemment, on va au-delà de ces préjugés. Nos faces cachées est un roman qui crie haut et fort qu’il faut dépasser le physique pour apprendre à connaître les autres. L’être humain est bien plus compliqué que les vagues qualitatifs que l’on lui attribue. Ce roman le rappelle à chaque instant. Chaque page va au-delà de ce que l’on peut imaginer. On se retrouve avec un titre qui plonge dans l’âme des personnages.

L’auteure possède une plume efficace qui décrit à la perfection la complexité des sentiments. Elle tombe toujours juste dans les descriptions. On a la sensation qu’elle a réussi à mettre en mot ce que l’on ressent. Son écriture m’a énormément touchée. Je ne suis pas restée insensible aux divers évènements qui arrivaient aux personnages. J’ai pleuré avec eux, ri et rêvé. Un grand merci à Amy Harmon pour cette précision et cet écrit qui m’a transportée.

Nos faces cachées est un roman incroyable. Il est vrai et fort ! Il vous chamboule du début à la fin ! L’auteure est capable de nous transporter dans une histoire passionnée avec douceur mais aussi en nous malmenant. Quand on referme le roman, on reste tout chose… Je ne sais pas ce que je vais lire après… en faites j’ai déjà trouvé et presque terminé mais franchement c’est un roman qui nous « vide ».

Une très belle romance ! Une réécriture de la Belle & la Bête magnifique. Un roman incroyable. Un roman qui méritait autant de publicité. Une auteure à suivre !!!!

_420772

[COUP DE COEUR] La prisonnière de Venise – Valeria Montaldi

la-prisonniere-de-venise

Hello tout le monde,

Je vous dirais bien que j’ai beaucoup de chroniques à vous écrire mais en réalité, pas tant que ça ! Les vacances vont seulement me permettre de mettre à jour le blog et de lire tranquillement. Un peu de repos me fera du bien car je commençais à devenir chèvre 🙂 J’ai aussi un nouveau petit rendez-vous à vous proposer mais chaque chose en son temps 😉

Aujourd’hui je compte vous parler de ma toute dernière lecture : La prisonnière de Venise – Valeria Montaldi, édité chez France Loisirs. Ce titre est une nouveauté dans ma bibliothèque 🙂 En feuilletant le catalogue de France Loisirs, je suis tombée sur ce roman qui me plaisait beaucoup. Son résumé me rappelait L’été de nos seize ans – Deirdre Purcell, un roman qui m’avait touchée voir chamboulée lors de ma lecture. Celle-ci remonte à un moment mais ce titre restera un de mes coups de cœur. La prisonnière de Venise fait désormais partie de mes coups de cœur.

De quoi cela parle ? La prisonnière de Venise – Valeria Montaldi raconte l’histoire de différents destins qui sont tous liés les uns aux autres sans qu’ils s’en rendent compte. Maintenant vous êtes perdus !!! Le récit commence avec Giulia Bondimier et Nicoleta, fille d’un charpentier. Ces deux jeunes femmes évoluent dans des sphères très différentes… pourtant elles vont devoir affronter la même épreuve : la grossesse. Évidemment, elles ne sont pas mariées et vu l’époque dans laquelle elles vivaient, elles vont devoir trouver des subterfuges pour garder leur grossesse secrète… Le récit fera un bon dans le temps (soit 20 ans plus tard) et on découvrira leurs enfants. Mon résumé va s’arrêter ici sinon je suis capable de tout vous raconter et le but est de vous donner envie de lire ce roman.

Valeria Montaldi est une auteure italienne, information intéressante surtout que l’histoire se déroule en Italie au Moyen-Age… plus précisément à Venise. C’était agréable de lire un roman d’une auteure connaissant bien le pays car franchement quand certains auteurs écrivent sur un pays qu’ils ne connaissent pas bien, on le ressent. C’est un peu compliqué à exprimer mais on voit bien qu’ils brodent autour d’un sujet alors qu’ici on a plein de petits détails. Évidemment le problème majeur avec ce genre de situation c’est que l’on balance pleins d’informations auxquelles on ne comprend pas grand chose. L’auteure maitrisant bien son sujet, elle nous donne des noms de rues, d’intersections, etc. Est-ce vraiment utile ? Oui probablement pour les personnes qui ont déjà été à Venise LOL Ce n’est pas mon cas donc parfois je me suis perdue 🙂

Les personnages sont très intéressants, ils vont bien au-delà des préjugés que l’on peut avoir sur chacun. Giulia est une fille patricienne, une jeune femme issue de la haute société vénitienne. La demoiselle a eu une enfance dorée malgré la perte de sa mère. Enfant pourrie, gâtée, Giulia est le stéréotype même de la belle fille un peu naïve. Évidemment, on se rend rapidement compte que Giulia est bien plus que ça. La demoiselle est une romantique qui croit dur comme fer que seul l’amour peut triompher de tout. Nicoleta est un personnage plus « transparent » et je le regrette beaucoup. Ce personnage n’est pas assez exploité à mon goût… en tout cas dans la première partie du roman. On ne la voit pas assez alors que Giulia a le droit d’être le personnage principal. L’auteure fait évoluer Giulia comme si elle avait oublié Nicoleta. C’est un petit bémol ! Samuel aussi est un personnage que l’on ne voit pas assez dans la première partie, pourtant il est plus présent que Nicoleta.

L’histoire en elle-même est super passionnante ! Je pense que vous connaissez mon petit faible pour les histoires de vie… Avec La prisonnière de Venise, je suis plus que servie ! On n’est pas dans une romance historique avec des évènements marquants ou rocambolesques, on est loin de la fantasy avec ses quêtes. On suit seulement des jeunes femmes qui vivent à une époque difficile pour elles. L’évènement qui chamboule leurs existences est une chose bien banale car ce qui leur est arrivé, ait probablement arrivé à de très nombreuses femmes de leur époque. J’aime assister à l’évolution de chacun au fil des pages.

La prisonnière de Venise – Valeria Montaldi est un roman bouleversant. Les sentiments sont mis en avant, ils sont bien décrits. On comprend bien pourquoi les personnages prennent de telles décisions. Les différents liens qui se tissent entre les personnages rendent la situation principale plus compliquée. Le scandale pouvant éclater à n’importe quelle page.

L’auteure nous propose un récit passionnant. Les personnages sont guidés par leurs émotions. Tout est très bien ficelé ! La prisonnière de Venise – Valeria Montaldi est un véritable coup de cœur ! Je suis pressée de le faire lire à ma maman ainsi qu’à ma grand-mère car je suis certaine qu’elles aimeront autant que moi.

_420772