Marked Men, tome 1 : Rule – Jay Crownover

marked-men-tome-1-rule-de-jay-crownover

Coucou tout le monde, je vous retrouve pour vous présenter l’une de mes toutes dernières lectures. Marked Men de Jay Crownover est une nouvelle saga de New Romance éditée par Hugo Romance. Une maison d’édition que j’apprécie tout particulièrement parce que je trouve leur choix éditorial plutôt intéressant. Les romans ne sont pas « cucul » et pas juste blindés de scènes érotiques toutes les cinq pages. Il y a plus de profondeur dans leur collection que chez leurs concurrents. Evidemment cela engage seulement moi ! C’est mon avis concernant cette maison d’édition dont j’ai lu plusieurs romans. Aujourd’hui, je vous propose donc mon avis sur Marked Men, tome 1 : Rule de Jay Crownover.

Ce roman a immédiatement attiré mon attention pour sa couverture vraiment superbe. L’ensemble de la création est agréable et cohérente avec le résumé sur la quatrième de couverture. Ce petit plus a attisé ma curiosité ! On comprend que le héros est un homme tatoué et que la demoiselle qui va l’accompagner dans cette histoire ne l’ait pas du tout. Le schéma est assez classique : les contraires s’attirent. On pourrait dire que la chose est vue et revue pourtant Jay Crownover et sa plume vive, efficace et pleine de peps nous emmène de la première page et la dernière sans que l’on s’en rende compte. Le couple formé par Rule et Shawn est frais. On aime suivre leurs aventures, leurs déboires. Ce sont des personnages issus de milieux sociaux différents mais qui se ressemblent assez dans le fond. Ils sont liés par ce passé commun. Rule ne sait pas tout sur Shawn. Il y a plein de secrets et de personnages secondaires qui alimentent l’histoire. Ce n’est pas plat ! Il y a de la passion dans les pages de ce roman. On est plongé dans l’histoire du début à la fin.

C’était une lecture passionnante. Je ne pouvais pas refermer le livre sans ressentir un petit pincement au cœur d’abandonner les héros maintenant. L’évolution des personnages est captivante. Il y a un souci de faire les choses bien. On est pas dans des changements radicaux et brutaux mais tout se fait en lenteur. Cela peut paraitre subtile par moment mais on perçoit que Rule et Shawn ne sont plus les mêmes au fil des pages… Je suis tombée sous le charme de cette série. Les tomes 2 et 3 sont déjà sortis ! Ils attendent dans ma PAL que je me jette dessus et cela ne devrait plus tarder !

Publicités

Hôtel Vendôme – Danielle Steel

hotel-vendome

Coucou tout le monde, je reprends doucement les chroniques alors veuillez me pardonner si elles sont moins longues que mes précédentes. J’oublie un peu comment on fait ! Je vous propose aujourd’hui de discuter du roman Hôtel Vendôme de Danielle Steel, une auteure que j’affectionne tout particulièrement.

Ce roman est sorti en novembre 2011 mais son sujet ne me tentait pas vraiment alors que je lisais beaucoup de titres de Danielle Steel à cette période. Je me focalisais plus sur ses romans « people » comme Villa Numéro 2 ou Star. Je découvrais aussi ses écrits plus historiques comme Les échos du passé (ce roman est une merveille, il me chamboule toujours autant. vous trouverez d’ailleurs une chronique sur ce titre sur le blog). Je vous raconte ça pour vous dire que je n’aurais pas apprécié toute la beauté de Hôtel Vendôme si je l’avais lu alors. Je regrette quand même de découvrir tardivement ce titre… mais maintenant il trône dans mes romans favoris de l’auteure.

Le cœur de l’action se situe dans un hôtel de luxe new-yorkais que son gérant a appelé Vendôme, en souvenir de son double parisien et de ses années passées dans ce lieu de prestige. On découvre le monde de l’hôtellerie par le biais de ce roman. J’y ai découvert des aspects assez intéressants. Le sujet est bien maitrisé, cela se ressent pendant la lecture. Danielle Steel ne se lance pas dans un univers qu’elle ne connait pas ou sur lequel elle est pas assez renseignée. Il y a un souci du détail, plutôt sympathique. Cela ne s’arrête pas seulement à cet hôtel. On suit la vie de son gérant et de sa fille. La petite touche Danielle Steel est présente. La magie opère une nouvelle fois. On prend plaisir de découvrir le quotidien de ses deux personnages. Les évènements sont assez classiques dans l’univers des héros mais la plume est agréable. On tourne les pages afin de découvrir l’évolution des personnages. J’ai trouvé Héloïse vraiment agaçante au début parce qu’elle est têtue et égocentrique mais les évènements la pousseront à grandir et prendre du recul sur certaines situations. C’est l’évolution la plus marquante du roman.

Hôtel Vendôme est une découverte dans le monde de l’hôtellerie par le biais de l’histoire d’un père et de sa fille… Chacun faisant son chemin dans le but de trouver ce qui les rendra heureux. L’ensemble du roman est très bien écrit, documenté et captivant. On se lasse parfois de Héloïse dont le caractère têtu donne envie d’aller lui mettre une claque afin de lui remettre les idées en place. L’évolution de son personnage mais aussi celui de son père rend l’ensemble harmonieux, touchant et nous fait passer par différentes émotions. C’était une lecture vraiment agréable ! J’ai passé un bon moment avec ce roman !

[COUP DE COEUR] Fight for love #5 : Ripped – Katy Evans

Coucou tout le monde,

Je voulais vous présenter ma toute dernière lecture : Fight for love # 5 Ripped de Katy Evans aux éditions Hugo & Cie, collection Roman. Il n’est pas fréquent que vous parle de ce genre de lecture. Je ne suis pas réfractaire à la New Romance mais les rares essais que j’ai fais, je ne suis pas devenue une adepte. Je suis désolée pour les maisons éditions comme Milady ou J’ai Lu… mais les titres qui proposent ne correspondent pas à ce que j’attends de ce genre. Il y a trop de scènes sexuelles qui n’aident pas à l’évolution de l’histoire. Je pense que vous comprendrez mieux mon point de vue dans cette chronique. Hugo & Cie est l’une des rares maisons d’éditions qui proposent des titres qui me plaisent. Ma lecture de Beautiful Bastard de Christina Lauren était plutôt bien, elle date trop pour que je puisse vous faire une chronique dessus. Je me souviens seulement de quelques détails, et surtout du faites que j’ai bien aimé.

Comme vous avez pu le remarquer dans « Oops ! IMMB ! » j’ai un peu… beaucoup craqué pour cette maison d’éditions. Dans mes achats compulsifs :-p j’ai cédé à la tentation de Fight for love #5 Ripped de Katy Evans. Oui je sais qu’il est très étrange de prendre un tome en plein milieu de la série LOL mais je suis ainsi ! Le résumé me tentait plus que les autres alors j’ai préféré commencer par celui-ci et avoir une bonne impression plutôt que peut-être être déçue par le premier et ne pas continuer. En plus cela s’y prête plutôt bien car chaque tome correspond à une nouvelle histoire. Celle de Pandora & MacKenna me plaisait 🙂

Avant de vous parler plus en détails du contenu, je voulais faire une remarque LOL Katy Evans est-elle fan de Ai Yazawa ? Je me pose la question car MacKenna Jones, le personnage masculin, me fait trop penser aux personnages de NANA. Pour ceux qui connaissent un peu le manga, quand MacKenna Jones fait sa première apparition j’ai immédiatement pensé à Yazu & Ren :

yasu16cfae4cffb4cb405fc35ec825f4c1ea5

MacKenna Jones est la fusion de ces deux personnages. Cela m’a amusée de les retrouver. Je ne dis pas que Katy Evans s’est vraiment inspirée d’eux mais son héros y ressemble beaucoup.

Je vais passer maintenant à l’histoire en elle-même 🙂 c’est quand même la chose la plus intéressante dans ce roman. Les points forts de cette romance ce sont les personnages & l’alchimie qui existe entre eux. MacKenna Jones est un homme arrogant, insolent mais d’une fragilité déconcertante. C’est un personnage super touchant parce qu’il aimerait s’affranchir des sentiments qu’il éprouve pour Pandora sans franchement y arriver. On sent bien qu’il essaie de se convaincre que ce qu’il ressent n’est que de l’attirance sexuelle. On le sent tirailler en son fort intérieur. Il montre même des instants de profonde solitude par rapport à son statut de rock star qui le rendent encore plus attachant. C’était un personnage masculin super intéressant à suivre, ses interventions solo (c’est-à-dire pendant tout un chapitre) étaient trop peu nombreuses. J’aurais aimé avoir un peu plus son point de vue sur l’histoire. Contrairement à MacKenna Jones, Pandora est une femme en colère (elle se définit ainsi lol), blessée et fragile. Une femme qui se veut indépendante mais qui est très dépendante de lui finalement. Son passé n’est pas joyeux, on comprend bien pourquoi elle est devenue cette femme qui n’a plus confiance en la gente masculine, pourquoi elle est autant en colère. Pandora est un personnage qui évolue au fil des chapitres, elle apprend à vivre dans le monde de MacKenna et sa vision des choses change. Un personnage touchant mais drôle aussi. J’adore quand elle essaie de se persuader qu’elle le hait alors que ses actions montrent tout l’inverse. Je me suis reconnue en ce petit bout de femme. Un duo qui fonctionne bien… Quand ils sont ensemble, on a la sensation que le reste du monde ne compte plus. L’auteure arrive à créer une tension presque palpable qui donne envie de voir les deux personnages ensemble juste pour voir comment cela va se passer.

La romance en elle-même ? Je dirais que c’est une histoire « banale »… enfin oui et non car le monde de la musique est exploité en romance mais pas tant que ça je trouve. Je n’ai peut-être pas lu les bons titres lol. L’histoire de Kenna & Pandora est agréable à suivre parce qu’il y a divers rebondissements qui donnent envie de savoir ce qui va se passer entre eux. L’écriture de Katy Evans est fluide, elle donne un bon rythme à l’ensemble. C’était une agréable surprise. Je ne suis pas très adepte de ce genre de roman mais FIGHT FOR LOVE #5 Ripped m’a donnée envie de continuer & de découvrir les autres titres de cette série. Je sais bien que j’ai commencé par le tome 5, et vous allez me dire que je suis complètement dingue XD vous pouvez le penser 😉 FIGHT FOR LOVE n’est pas une série à la Harry Potter ou La fille de braises et de ronces où on doit avoir lu obligatoirement les tomes précédents pour comprendre l’histoire générale. Je pense – et parce que j’ai lu les résumés – on « aperçoit » des personnages comme le tome 4 est consacré à Mélanie, l’une des meilleures amies de Pandora, mais c’est tout. Je me trompe probablement, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez 😉 en tout cas, ce tome a été une révélation pour moi. Je vais m’empresser de prendre les suivants et découvrir d’autres titres de New Romance.

FIGHT FOR LOVE #5 Ripped de Katy Evans est une New Romance agréable à lire. Une romance avec un duo électrique qui vous pousse à tourner les pages pour savoir ce qui va leur arriver 😉 Un roman qui tient en haleine du début à la fin 🙂

_420772

[SAGA] La Sélection – Kiera Cass

Hello tout le monde,

Je vous propose une petite chronique dédiée à la trilogie La Sélection de Kiera Cass. Je comptais faire un article sur les deux premiers puis sur le troisième mais ils forment un tout indissociable alors je groupe tout le monde XD ! En plus, je vous avoue que j’ai lu les deux premiers tomes l’année dernière à l’occasion de la sortie du second tome. Je n’ai pas une mémoire d’éléphant et même je me rappelle bien de ce qui s’y passait, je ne suis pas certaine de pouvoir faire une belle chronique sur ces deux lectures uniquement. Je pense que je vais commencer par vous prévenir que je suis totalement vendue ! La Sélection c’est l’une des séries littéraires que j’aime le plus !!!!

La Sélection un titre à lire d’urgence, pourquoi ? Son contexte unique le rend bien meilleur que Hunger Games & cie. J’ai pourtant adoré la trilogie de Suzanne Collins pour son univers futuriste, malsain, cruel où l’espoir peut venir d’une toute petite chose. Kiera Cass nous propose ici un monde dans lequel une Quatrième Guerre Mondiale a eu lieu. Elle a ravagé la géographie actuelle mais surtout les régimes politiques comme nous les connaissions depuis 300 ans. Les États-Unis n’existent plus … A la place, on trouve le royaume d’Illéa gouverné par le roi Clarkson, un horrible despotique. Son fils étant en âge de se marier, une sélection est organisée parmi les demoiselles de tout le pays. Ce jeu permet au prince de choisir sa promise peu importe sa caste d’origine. Évidemment tout n’est pas tout rose et même si ce roman est avant tout une romance, on aborde des sujets parfois lourds.

La Sélection est un véritable coup de cœur. Premièrement, j’aime beaucoup le concept de « vie de princesse » que l’on va faire vivre aux candidates en espérant que l’héroïne finisse par y prendre goût. Cela me rappelle mes rêves de petite fille : on veut toute devenir princesse pour porter de belles robes et avoir une couronne sur la tête ;-p Notre vision est un peu étriquée mais justement Kiera Cass nous fait découvrir une autre facette de ce rôle qui en a fait rêver plus d’une 😉 Deuxièmement, j’apprécie énormément America notre chère héroïne. Son caractère est parfois agaçant surtout avec ses états d’âme concernant Maxon et Aspen. Il m’est arrivé de ressentir une folle envie de lui en coller une. D’un autre côté, elle est touchante car comparée aux autres candidates elle n’est pas privilégiée et elle n’est pas franchement diplomate. Elle cherche sa place dans son petit monde et il n’est pas toujours évident de savoir ce que l’on veut. C’est un personnage que j’ai apprécié suivre. Son changement de comportement n’est pas radical, elle change petit à petit au fil des évènements. Troisièmement, non je ne vous parlerais pas des personnages masculins car Aspen je le déteste ! Il m’a carrément gonflée XD Maxon est un peu différent mais le faites qu’il est si peu de caractère m’a laissée détachée de son sort. Non je voulais parler de l’envers du décor de La Sélection. Malheureusement je ne peux pas m’étaler car tout le monde n’a pas lu la trilogie ou le dernier tome. J’évoquerais seulement que La Sélection ne s’arrête pas uniquement à un jeu de triangle amoureux se déroulant dans un décor de rêve. L’auteure aborde un côté noir du gouvernement. L’aspect politique est très bien mené. Le roi est tout simplement détestable du début à la fin ! Il y a énormément de noirceur dans cette trilogie, bien qu’elle soit légère avec le jeu d’amour et le décor magnifique dans lequel évolue les candidates.

La Sélection est l’une des trilogies pour adolescents qui mérite le détour ! Une plume extraordinaire. Des personnages bien travaillés et tous différents. Un univers intéressant et original. La collection R signe ici une pépite !

Divergente #1 Divergente – Veronica Roth

Hello tout le monde,

Ce soir – en ayant en fond un petit retro gaming spécial zombie passant à la TV – je vous propose de découvrir ma nouvelle chronique. Je m’attaque cette fois à un « incontournable littéraire » de ces derniers temps … Oui vous savez l’un de ces romans dont on voit la publicité partout et que tout le monde lit … Je fais référence à Divergente ! Un titre de littérature de jeunesse (enfin plutôt young adult mais ne rentrons pas immédiatement dans ce genre de discussion LOL) qui a le droit lui aussi à son adaptation cinématique … une véritable mode depuis Twilight … comme si les scénaristes n’étaient plus capables d’écrire de vraies histoires … je veux dire sans s’inspirer de la littérature & ne faire au final qu’une version imagée d’un récit. Je vous donne probablement l’air de critiquer mais je vais voir ce genre de films parce que j’aime bien comparer la vision d’une équipe & la mienne XD

Aujourd’hui je vous parle donc du premier tome de cette trilogie de Veronica Roth puis de son adaptation cinématique.

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver… ou la tuer.

 Ce premier tome est généralement lent dans sa narration … en même temps il met en place tout l’univers que son auteure a créé. Veronica Roth nous propose de nous immerger dans un monde dévasté par la guerre. La ville de Chicago est toujours sur pied mais a été grandement détruite. Une immense clôture la coupe du monde … Dans ce monde post-apocalyptique, nous faisons la connaissance de Beatrice Prior, une jeune fille vivant parmi la faction des Altruistes. Qu’est-ce que c’est ? Les Altruistes comme son nom l’indique est un groupe dans lequel on ne trouve que des personnes se dédiant aux autres. Le monde de Beatrice on trouve 5 factions composant la société : les Érudits – les Audacieux – les Fraternels – les Sincères – les Altruistes … & les sans factions. Ce modèle social ne laisse donc pas la place aux individus étant « un peu de chaque faction » … appelés aussi les Divergents. Dans cette nouvelle société, lorsqu’un adolescent atteint l’âge de 16 ans, il passe un test d’aptitudes pour lui permettre de découvrir quelle est ta véritable place … car dans cet univers on nait dans une faction mais on ne finit pas forcément sa vie dans la même. Le roman s’ouvre sur cet évènement exceptionnel de la vie de Beatrice. Elle va découvrir qu’elle est divergente … que ce sort doit rester secret si elle veut vivre. Pour se sauver, la jeune fille choisit la faction des Audacieux mais son choix n’est pas forcément le meilleur.

Dans ce premier tome, on suit l’apprentissage de Tris parmi les Audacieux ainsi que son amour pour le beau Quatre qui cache un lourd secret … J’ai trouvé ce roman un peu long & lent ! Certains passages nous happent complètement dans les évènements puis après ce fort intérêt, il arrive un passage un peu « mou » où l’action retombe. C’est aussi pour cette raison que j’ai mis autant de temps avant de le finir. Pourtant j’ai beaucoup apprécié cette lecture. J’aime l’univers, les personnages même si je ne suis pas encore attachée à Tris. Les méchants sont vraiment détestables et j’adore le faites qu’ils ne me laissent pas indifférente. Contrairement à HG où le président … bah je m’en fous de ce qui lui arrive … ici Jeannie Matthews ou Eric sont affreux mais j’ai très envie de savoir ce qui leur arrive & comment ils vont y réagir.

Divergente est une très bonne série … en tout cas son premier tome certes un peu mou donne quand même envie d’ouvrir le second tome pour savoir ce qui va arriver à nos héros.

On ne peut pas parler de Divergente sans évoquer sa version cinématique. J’ai préféré terminer le premier tome avant de regarder le film … je suis maso parce que je sais que je finirai par faire des comparaisons mais je n’aime pas lire un roman après avoir vu la version filmée. Je trouve que les effets de surprise sont complètement morts. On sait ce qui va se passer et même les modifications ou variations n’y changent rien.

Le film … est vraiment très bien ! J’ai trouvé que les modifications apportées étaient intéressantes & correspondaient parfois à ce que j’aurais aimé lire. Je ne rentre pas dans les détails car si vous n’avez pas vu ou lu Divergente, je ne veux pas vous spoiler 😉 En revanche je pense qu’il est dommage que certaines scènes du livre soient écourtées dans le film. On manque certaines explications – j’ai dû expliquer des choses à mon copain par exemple parce qu’il ne comprenait pas pourquoi bidule disait ça ou réagissait ainsi.

Pour conclure, je dirai que le livre & le film se complètent. Je pense que lire & voir le film est intéressant parce que nous avons deux visions d’un même univers. Je vous conseille fortement de lire ou de voir le film si ce n’est pas déjà fait 😉

Journal de Stefan #1 Les origines – L.J. Smith

« Les frères Salvatore font la connaissance de Katherine de son vrai nom Katerina Petrova, le vampire qui les transforma en 1864. Dès lors naît une rivalité entre Stefan et Damon son frère : en effet tous deux veulent être avec la belle Mlle Pierce, tandis que leur père, Giuseppe Salvatore mène une grande « chasse aux vampires » avec l’aide de Cordelia, Jonathan Gilbert, le Shérif Forbes, etc. Après leur transformation, de nombreux événements surviennent et chamboulent leurs plans… »

Le Journal de Stefan, roman dérivé de la série The Vampire Diaries qui est elle-même tirée de la série de livres de Le journal d’un vampire. L’auteur des romans a écrit cette saga en collaboration avec Julie Plec et Kevin Williamson qui travaillent sur la série. Les protagonistes de cette série sont les deux frères Salvatore : Stefan et Damon.

Mon avis sur cette saga risque d’être parfois pas franchement objectif car j’apprécie beaucoup la série et j’ai donc été heureuse de lire des romans qui s’inspirent de la version télévisée. On ne peut pas parler d’adaptation car les auteurs ont pris le parti de mettre en scène Stefan et Damon Salvatore tels que l’on les connait dans la série. On est loin de la version littéraire qui a pourtant donné naissance à ce phénomène. L’histoire des deux frères est remaniée pour donner un coup de jeune à The Vampire Diaries mais surtout pour plaire à ses fans.
Le Journal de Stefan est un produit dérivé agréable à parcourir. Les auteurs ont choisi de présenter le roman sous la forme d’un journal intime, je trouve que c’est une bonne idée car cela diffère du Journal d’un Vampire puis on peut mieux découvrir ce vampire si sombre et torturé. Avoir un petit aperçu de ses pensées au moment de certains évènements importants de l’histoire des Salvatore est intéressant. Cela donne l’impression d’être une petite souris & d’épier les personnages à ce moment de l’histoire.
Ce tome 1 est un peu long à mettre en place l’action mais il faut aussi asseoir la base pour les prochains tomes. Je trouve également que le personnage de Damon est complètement délaissé, c’est un point noir dans ce roman. On sait tous que l’ancien Damon n’est pas le même que celui actuel, il aurait été bien que l’on s’attarde plus sur lui afin de voir son évolution. On découvre un peu comme un cheveu sur la soupe les sentiments qu’il a pour Katherine et c’est pire pour le faites que la demoiselle soit un vampire. Cela fait partie des passages abordés trop succinctement.
C’est un bon tome qui pose les bases pour la suite & j’espère que cette dernière sera plus accès sur l’action et que les personnages ne seront pas délaissés. Cet article est fait pour les fans de la série et on a envie de savoir la suite car les dates choisies pour les autres tomes font référence à de grands moments forts.

Journal d’un vampire #3 – L.J. Smith

Hello tout le monde,

Je voulais vous proposer une chronique un peu différente car je ne vais pas vous parler d’un roman que j’ai terminé mais d’une lecture que je ne finirai jamais 🙂 Cela peut vous sembler étrange de vous faire un article sur un roman que je ne terminerai pas sauf que je voulais en parler pour vous donner mes raisons sur cet abandon !

Il y a fort fort fort longtemps… j’ai commencé une série littéraire qui aujourd’hui a pris des proportions énormes LOL Je veux bien sûr parler de Vampire Diaries. Je m’en souviens de ma rencontre avec cette saga. On partait en vacances à Saint-Malo avec mon homme. J’avais pris les deux tomes avec moi car j’avais déjà bien avancé le premier… grand bien m’a pris car je l’ai terminé dans le train. Les deux premiers tomes sont tout simplement fantastiques ! Les personnages sont intéressants bien que je n’aime vraiment pas Elena Gilbert ! Les personnages secondaires tels que Meredith, Bonnie, Matt sont bien développés et apportent vraiment quelque chose à l’histoire. Les différences entre la série et les romans feront l’objet d’un autre sujet, celui qui résumera les deux premiers tomes. Comme j’ai lu énormément d’autres choses entre temps et que le tome 3 arrivait des plombes plus tard (j’adore la logique éditoriale LOL), je n’avais pas eu l’occasion de me remettre dans le bain à la sortie de ce troisième tome. Quand j’ai réussi à trouver le temps de le lire… BONJOUR LA DÉCEPTION !!!!

Revenue à la vie, Elena n’est plus une simple humaine. Dans ses veines coule désormais une force qui la rend irrésistible aux yeux de tout être malveillant. Pour protéger celle qu’il aime, Stefan le sait, il leur faut fuir Fell’s Church : une créature maléfique y provoque d’étranges phénomènes… Damon, le frère de Stefan, traqueur maintenant traqué, ne tarde pas à en découvrir la source : Shinichi. Esprit diabolique et polymorphe, ce kitsune des légendes japonaises est venu avec sa jumelle Misao dans l’unique but de détruire la ville. Sous l’emprise du démon avec lequel il a passé un pacte, Damon persuade Stefan de partir, pour l’éloigner d’Elena. Mais c’est sans compter sur Bonnie, Meredith et Matt. Mais parviendront-ils à dompter leurs propres démons intérieurs ? Sauront-ils déjouer les pièges des jumeaux pour sauver leur amie et Fell’s Church ?

Commencer par quoi ? Tout le problème est là ! Je crois que je vais commencer par le cas ELENA GILBERT qui part totalement en sucette. La miss est morte puis devenue vampire et encore morte … pour revenir à la vie… en tant que « ballon » ? Non mais sérieusement ! Elena revient à la vie en étant complètement transformée en ballon gonflé à l’hélium. La demoiselle ne semble plus être sujette à l’attraction terrestre, elle ne parle plus, elle ne sait même plus qui elle est. Stefan trouve qu’elle ressemble à un ange… Je trouve la situation complètement ridicule. Elena c’est Kenny de South Park ou quoi ? Elle va mourir à chaque tome ??? Purée ! La série compte 11 tomes actuellement… Elle va mourir 11 fois & revenir 11 fois à la vie ?! Non c’est insupportable ! Je veux bien que Elena revienne « transformer » mais en faire un « ange » je trouve cela très nul ! Elena ne pouvait pas devenir humaine ? Non !

L’autre blague de ce tome : le méchant ! Shinichi est un kitsune, un esprit japonais capable de se transformer en renard. Une figure souvent vue dans les romans Fantasy ou Bit’Lit ou les récits folkloriques.Je suis agacée … probablement parce que peu de temps avant je venais de lire Les sœurs de la Lune de Yasmine Galernorn où on rencontrait un kitsune aussi. Au moment où ce troisième tome est sorti, il y a eu une overdose de kitsune >< Aucune originalité ! En plus je reproche à la saga de souvent copier ou s’inspirer de plusieurs sagas littéraires. En dehors de cela, je n’ai pas trouvé que c’était très convaincant…

L’ensemble du tome 3 est très incohérent ! L’écriture est assez glauque aussi. On s’ennuie énormément. Le seul personnage d’intéressant est comme toujours Damon. Malheureusement il n’est pas assez exploité.

Ma lecture a toujours été laborieuse… j’avoue que trois essais plus tard, je ne finirai jamais ce tome 😥

La fille de braises et de ronces #1 La fille de braises et de ronces – Rae Carson

Hello tout le monde,

Ce soir je vous propose une chronique qui attend depuis un petit moment. J’avais commencé ce roman mais pas la tête de le finir, je l’avais mis de côté pour le reprendre plus tard. Ayant terminé plusieurs romans et ne sachant pas quoi débuter, je suis allée le chercher… comment vous dire… NON MAIS J’AI ATTENDU QUOI POUR LE TERMINER >< Parfois je mérite des baffes !!!

Princesse d’Orovalle, Elisa est l’unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu’elle porte le joyau à son nombril, signe qu’elle a été choisie pour une destinée hors normes, Elisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu’une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée…
Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son aîné. Elisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s’emparer de sa Pierre Sacrée.
Délaissée, humiliée, la princesse devra s’affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d’une guerre inévitable et des mirages de l’amour.
Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d’être l’Élue de son propre destin…

Ce roman nous emporte dans un univers fantastique où Élisa, une jeune femme,  se retrouve à porter un lourd fardeau. En effet, elle est une Élue… c’est-à-dire que le Destin a décidé de la démarquer du reste du monde en lui confiant une Pierre Sacrée. Élisa cherche sa voie car il est dit que chaque Élu a une mission à accomplir… bon découvre rapidement que tous n’ont pas réussi à accomplir leur acte de bravoure ce qui donne un stress supplémentaire au lecteur qui espère que son héroïne réussira. Je ne vais pas m’étendre sur l’histoire parce que je serai capable de tout vous raconter XD En plus je ne suis pas certaine que mon résumé serait meilleur que celui écrit sur la quatrième de couverture XD

La fille de braises et de ronces est un très beau roman fantasy dans lequel on se retrouve à suivre les aventure d’une jeune fille, Élisa, qui n’a pas forcément beaucoup de courage. Cette héroïne manque également de confiance en elle. Elle est fragile. C’est un personnage auquel on s’attache très rapidement. Au départ, je me suis demandée si Élisa allait grandir parce que je mourais d’envie de lui donner des baffes. Fort heureusement un évènement majeur va la pousser à devoir évoluer. J’ai trouvé formidable la tournure que prend cette héroïne. On vit avec elle des moments intenses. L’auteure nous torture comme elle le fait avec les personnages. Cette dernière n’hésite pas à malmener le lecteur en lui faisant assister à des scènes terribles. Parfois on se demande si l’histoire est vraiment destinée à des adolescents mais en même temps on s’adresse à un public bien plus mature que des enfants. Je trouve que l’auteure manie très bien les intrigues. On est transporté dans les aventures de Élisa dès la première ligne.

La fille de braises et de ronces est comparé à Game of thrones… Je pense que cette comparaison est très bien vue. Bon on va tout de suite mettre les points sur les I. Game of thrones est une saga littéraire qui se destine à un public adulte donc on n’aborde pas les mêmes évènements de la même façon. On peut se permettre des choses avec un public adulte que l’on ne peut pas avec un public plus jeune. La fille de braises et de ronces est un Game of thrones pour adolescents. C’est une vision « édulcorée » de la saga de George R.R. Martin dans le fond et la façon dont l’auteure se joue des personnages ainsi que de ses lecteurs. Le contenu est différent même si on y retrouve le jeu politique en principal fil conducteur.

C’est un excellent roman ! Je me suis prise au jeu immédiatement. Elisa est un personnage très intéressant avec une évolution importante. Les autres personnages sont également bien travaillés et développés. Rien n’est laissé au hasard. Je suis tombée sous le charme de cette histoire. Heureusement que les deux et trois m’attendent dans ma bibliothèque sinon j’aurais été bien malheureuse !

La reine – Kiera Cass

la-selection---la-reine-548760

Hello tout le monde,

Je vous le disais hier que nous allions très rapidement nous retrouver … eh bien ! Voilà ! Ce soir, je vous propose une chronique sur ma toute dernière lecture. Je profite d’avoir du temps libre pour vous la rédiger immédiatement. J’ai terminé cette nouvelle ce matin dans le bus XD Merci à la liseuse parce que c’est bien plus pratique ainsi XD

La reine est une nouvelle écrite par Kiera Cass, l’auteure de la saga La Sélection. Je suis tombée sous le charme de cette série lors de la sortie du second tome. J’ai dévoré le tome 1 en quelques jours et le second a subi le même sort. Ce que j’aime dans La Sélection ? Premièrement, l’univers est original. On nous propose un monde ayant survécu à la Quatrième Guerre Mondiale … malheureusement les états survivants en sortent très fortement démunis ou faibles. Les USA deviennent alors Iléa, un continent vaste dans lequel un système de caste est mis en place pour avoir une meilleure main-mise sur la société et donc le peuple. Ce pays est gouverné par le Roi Clarkson et son épouse, la Reine Amberly. Leur fils est en âge de se marier. Pour lui trouver une femme, ils mettent en place La Sélection. C’est comme un grand jeu de TV réalité dans lequel le prince fait la connaissance de 35 candidates. Il doit y trouver sa future femme. Évidemment tout ne sera pas rose … surtout que les renégats ont décidé d’y mettre leur nez dans tout ça. Un univers riche et intéressant. L’auteure n’hésite pas à parler du mal-être de la société. On trouve le système injuste. On ne se verrait même pas vivre dans un monde ainsi … pourtant Kiera Cass soulève des questions sur le fonctionnement de notre société. Ne prenons-nous pas ce tournant ? On ne nous présente pas uniquement un univers post-apocalyptique parce que c’est tendance. Il y a une véritable réflexion derrière. J’ai trouvé ce point très intéressant. Je trouve dommage que l’auteure ne développe pas toujours le contexte car cela mériterait plus d’explications pour une meilleure immersion. Deuxièmement, les personnages sont bien travaillés. On ne se retrouve pas avec une demoiselle rêvant de devenir princesse. On ne suit pas son ascension jusqu’au trône. Non America ne désire pas faire La Sélection mais divers évènements la poussent à s’y inscrire. On a une héroïne forte tant au niveau du caractère que du passé. C’est une jeune fille en plein doute qui se retrouve confrontée à un monde qu’elle ne connait pas et découvre l’envers du décor. C’est violent et touchant. Kiera Cass propose des personnages travaillés. On se retrouve entièrement dedans … enfin pour ma part, j’avais l’impression de comprendre le comportement d’America comme celui de Maxon bien que ce dernier ne soit pas le narrateur. D’ailleurs un roman à deux voix aurait été intéressant mais cela aurait gâché la première trilogie 😉

Les nouvelles « Le prince« , « Le garde » et « La reine » nous proposent de suivre le passé de personnages importants dans La Sélection mais qui sont moins développés parce que l’auteure a choisi de donner l’avis d’America. Je lis actuellement la nouvelle « Le prince » mais avant j’ai lu celle de La reine. On y suit La sélection de la reine Amberly, un personnage touchant et mystérieux. Amberly me fait penser à un ange gardien… enfin bref … Cette nouvelle est dans le même esprit que La Sélection. On y retrouve un personnage central travaillé. Amberly est une demoiselle issue de la castre Quatre mais elle doit travailler comme une Sept c’est-à-dire une paysanne / une ouvrière. Elle participe à la sélection … mais contrairement aux autres candidates, elle est amoureuse du prince depuis ses 7 ans. Une héroïne fragile, douce, altruiste. Les qualités d’Amberly sont nombreuses. Amberly est un peu la bonne copine de tout le monde. Kiera Cass développe ce personnage emblématique … mais je pense que l’histoire d’Amberly et Clarkson aurait mérité un tome complet. Leur relation est complexe. Ce n’est pas un amour réciproque, pas un coup de foudre. Clarkson choisit Amberly pour des raisons plus pragmatiques. Cela ne le rend pas plus sympathique. Il reste le personnage que l’on déteste. L’auteure ne cherche pas à justifier son comportement, c’est un homme froid qui aime gouverner et c’est tout. Il calcule tout !

L’écriture de Kiera Cass est agréable à lire car elle utilise toujours une syntaxe simple. Elle ne se perd pas dans des explications ni dans des phrases tellement complexes que l’on ne sait plus de quoi on parle. Son style est accessible par tous. C’est l’un des points forts de la collection R. Les romans proposent un langage compréhensif par beaucoup. Les histoires sont agréables mais pas toujours originales. Évidemment il s’agit de mon avis.

Des personnages travaillés, une histoire intéressante, un univers riche et passionnant … Une nouvelle destinée aux lecteurs de La Sélection parce que si l’on ne connait pas l’univers, on ne peut pas apprécier l’ensemble. Une très bonne lecture.

[COUP DE COEUR] Nos faces cachées – Amy Harmon

ob_22c45c_nos-faces-cachees-510548-250-400Hello tout le monde,

Cela faisait longtemps que je ne vous ai pas posté une chronique. Ce n’est pas faute de ne pas avoir eu le temps de lire 🙂 J’ai bien profité de ces derniers jours pour avancer et terminer le roman que je vais vous présenter. En faites, j’ai eu un contre-temps au boulot qui ne m’a pas permis de continuer mes lectures et donc d’en parler. Je ne voyais pas trop l’intérêt de poster pour vous dire… bah rien XD Ma vie n’est pas aussi intéressante que ça XD

Aujourd’hui j’ai beaucoup plus de temps 🙂 J’ai terminé ma lecture commune avec Mamie. Eh oui ! La seconde coup sur coup 🙂 Cette fois-ci, je devais choisir le titre mais évidemment j’en avais beaucoup trop à proposer alors Mamie a pris la décision finale. On s’est arrêté sur Nos faces cachées d’Amy Harmon, édité dans la collection R.

Un roman dont beaucoup d’entre vous auront entendu parler. La collection R ayant fait une publicité monstrueuse autour de ce titre. Pas mal de blogueur l’ont reçu en avant-première, etc. Il n’y avait pas un jour sans que mon mur FB soit envahi par ce titre. Je suis assez sceptique envers les titres dont on fait une telle publicité. Généralement, on tente de nous vendre un roman comme étant LE titre à lire, à ne pas manquer… finalement on est très déçu. Cela n’arrive pas tout le temps mais c’est plutôt fréquent. J’avais un peu peur pour cette nouvelle lecture mais SURPRISE !

Nos faces cachées… un titre assez énigmatique. Cela attire l’attention, on est intrigué. Est-ce que cela fait référence à un secret ? Un évènement particulier ? Je ne savais pas ce que j’allais trouver dans le roman. J’ai lu le résumé seulement après avoir lu une cinquantaine de pages. Le résumé en dit beaucoup trop sur le contenu. Si jamais ce titre vous tente, je vous conseille soit de lire le résumé des mois à l’avance soit de ne pas le lire du tout !!!! Certes un résumé permet de faire vendre le livre mais bon sang cela sert à quoi de donner les points essentiels de l’intrigue ? Je m’interroge sur le but ! Je vous déconseille donc fortement de ne pas lire le résumé avant de commencer ce roman.

Nos faces cachées… une très belle couverture qui nous plonge dans l’interrogation la plus totale. Pourquoi ce jeune homme semble si torturé ? Cache-t-il de sombres secrets ? Quand on est plus loin dans la lecture, la photographie de la couverture prend tout son sens. J’ai trouvé que c’était une couverture très cohérente et très belle.

Maintenant parlons du plus important : le contenu ! Ce roman nous propose de suivre les aventures de quatre personnages principaux : Fern, une gamine pas forcément jolie, Bailey, son cousin malade, Ambrose, le sportif beau gosse et Rita, la fille parfaite. Je résume très grossièrement chaque personnage et de façon caricaturale. Je préfère vous donner une vague idée des personnages que vous allez croiser car évidemment, on va au-delà de ces préjugés. Nos faces cachées est un roman qui crie haut et fort qu’il faut dépasser le physique pour apprendre à connaître les autres. L’être humain est bien plus compliqué que les vagues qualitatifs que l’on lui attribue. Ce roman le rappelle à chaque instant. Chaque page va au-delà de ce que l’on peut imaginer. On se retrouve avec un titre qui plonge dans l’âme des personnages.

L’auteure possède une plume efficace qui décrit à la perfection la complexité des sentiments. Elle tombe toujours juste dans les descriptions. On a la sensation qu’elle a réussi à mettre en mot ce que l’on ressent. Son écriture m’a énormément touchée. Je ne suis pas restée insensible aux divers évènements qui arrivaient aux personnages. J’ai pleuré avec eux, ri et rêvé. Un grand merci à Amy Harmon pour cette précision et cet écrit qui m’a transportée.

Nos faces cachées est un roman incroyable. Il est vrai et fort ! Il vous chamboule du début à la fin ! L’auteure est capable de nous transporter dans une histoire passionnée avec douceur mais aussi en nous malmenant. Quand on referme le roman, on reste tout chose… Je ne sais pas ce que je vais lire après… en faites j’ai déjà trouvé et presque terminé mais franchement c’est un roman qui nous « vide ».

Une très belle romance ! Une réécriture de la Belle & la Bête magnifique. Un roman incroyable. Un roman qui méritait autant de publicité. Une auteure à suivre !!!!

_420772